Il est minuit, docteur Watson !

26 novembre 2011

N'est stupide que la stupidité...

Comme, je travaille toute la (longue) journée derrière un écran -parfois le week-end aussi, je vais me donner un fil à la patte dépaysant. Je vais m'entraîner avec méthode pour faire un marathon, le premier de ma vie, le défi parfait du quadragénaire...

Cela m'aidera à entretenir ma forme -oblongue au demeurant mais surtout déclinante, et donnera un but simple et sain à mes jours. Courir, quel enjeu !

Mais non, au lieu de cela, de lire ou d'écouter de la musique ou encore de regarder grandir mes enfants, je me lance dans un blog...

J'y crois moyennement, j'en parle depuis un moment avec mon épouse et elle m'encourage -sûrement pour que je lui foutte la paix, mais je sais que cela va sans doute rapidement me lasser. J'aurais voulu être écrivain. Ne suis-je pas seulement pris par une sorte de démon de midi ? Sorte de frénésie légère mais tout autant grotesque que celui-là de mes collègues qui cherche une aventure sentimentale ?

On verra bien !

Et puis pourquoi un blog ? Pour être lu ? Espèce d'exhibitionniste !

Allez. C'est juste pour pouvoir dire ce que je pense. Surtout, ce que je ne suis pas mais aimerais être, ce qui me plaît et m'importune. C'est moins cher qu'une psychanalyse et plus drôle qu'une aventure -surtout à la fin. Moins dur pour le foie que m'adonner à la bière dès le lever et surtout bien moins chiant que la course à pied.

A tout-à-l'heure... Sauf si d'ici là je me suis lancé dans une aventure sentimentale !... Pour le marathon, aucun danger.

 

Posté par JP Watson à 12:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]